Les plus appréciés

Nine Skies – Return Home

ParGabriel 20 décembre 2017Aucun commentaire
Accueil  /  Rock Progressif  /  Nine Skies – Return Home

Nine Skies

 / Return Home


(4.5/5)
Label: Anesthetize Productions   
Genre:  Rock Progressif

Formation:  Freddy Scott - Chant --- Alexandre Boussacre - Chant --- David Darnaud - Guitares --- Eric Bouillette - Guitares, Piano --- Alexandre Lamia - Guitares, Claviers --- Bernard Hery - Basse --- Anne Claire Rallo - Claviers --- Laurent Benhamou - Saxophones --- Fab Galia - Batterie

  • 1. Return Home
  • 2. Season Of Greed
  • 3. Catharsis
  • 4. The Blind Widower
  • 5. Roses Never Hatch
  • 6. The Slight Snake
  • 7. Dust In Town
  • 8. The Blind Widower (Part II)
  • 9. Time For Them To Go
  • 10. A Way Back (Return Home Part II)

Décidément, en cette fin d’année, les groupes Français n’ont pas fini de nous surprendre, après Traces d’illusions, WEEND’Ô, Tokamak, Armatia et Xavier Boscher, voici venir Nine Skies et leur premier album « Return Home » . Un concept album qui relate à travers les yeux du personnage principal les absurdités et incohérences de notre monde actuel.

Nine Skies propose avec « Return Home » pas mal de grain à moudre aux amateurs de rock progressif, en effet l’album affiche dix titres aventureux, puissants, et dignes de satisfaire les aficionados fan du genre. Afin de balayer tous les doutes, le groupe affiche des influences bien souvent héritées des années 70/80. Les évocations sont nombreuses de Gentle Giant à Marillion en passant parfois même vers le Floyd, des références qui sont présentes au détour de chaque piste.

En ouverture « Return Home » qui donne son nom à l’opus se trouve être une composition douce-amère à la mélodie prenante et dont la progression toute en volutes est raffinée et subtile. Les longues balades et rock mid-tempo à l’enrobage progressif font aussi parties des véritables réussites de l’album comme en témoignent « Season Of Greed » , puis le magnifique instrumental qu’est « Catharsis » ou bien encore « The Blind Widower » qui tranche quelque peu sur le reste de l’album avec des incursions au saxophone qui le marquent d’une empreinte jazz-rock. Nine Skies sait superbement bien composer, et il le prouve avec l’écriture de « Roses Never Hatch » élégant et mélodiquement superbe, bourré de clins d’oeil et de rebondissements. Admirablement bien troussé « Dust In Town » propose un final des plus jouissif, tout en finesse et déchiré par, une nouvelle fois, un sax déluré et illuminé, superbe ! L’instrumental « The Blind Widower (Part II) » exprime la délicatesse de la musique de Nine Skies, ouatée et sereine, tout comme « Time For Them To Go » dans un style proche à la fois de Marillion et de Camel. Pour clore ce bel album « A Way Back (Return Home Part II) » ravira les amateurs d’atmosphères sonores planantes et de mélodies aériennes à la Floyd.

Ce premier disque « Return Home » offre un rock progressif varié au son très actuel, les mélodies sont aguicheuses et enthousiastes, pour tout dire un album Inattendu et de très bonne facture !


Genre:
  Rock Progressif
Visiter le site de Nine Skies
cette critique a été partagée 0 fois
 900
A propos de

 Gabriel

  (337 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.