Les plus appréciés

ORION – Le Survivant

ParGabriel 7 novembre 20173 Comments
Accueil  /  Rock Progressif  /  ORION – Le Survivant

ORION

 / Le Survivant


(5/5)
Label: Muséa   
Genre:  Rock Progressif

Formation:  Patrick Wyrembski (guitare acoustique, voix, composition) --- Janusz Tokarz (chant, claviers, composition) --- Michel Taran (claviers, voix, composition) --- Alain Pierre (guitares synthés, chant, composition) --- MUSICIENS INVITES : Pierre-Jean Horville (guitares, composition) --- Paul Cribaillet (piano) --- Eric Halter (basse, contrebasse) --- Cédric Affre (batterie) --- Emmanuel Della Torre (voix, auteur)

  • 1. Big Bang
  • 2. Cumulostratus
  • 3. Peur du vide
  • 4. Les ravageurs
  • 5. Mère nature
  • 6. La Planète des fous
  • 7. Le dernier arbre
  • 8. Le Survivant

Le groupe progressif français Orion publie « le Survivant » après le concept album « La Face Visible » en août 2015 (http://progcritique.com/2015/08/orion-la-face-visible/). La ressemblance entre les deux albums est sensible, mais « Le Survivant » est beaucoup plus éclatant et donne une image plus exacte de ce qu’est la musique du groupe. Les compositions sont plus concises, plus directes, peut-être moins progressives que par le passé, mais gagnent en finesse et en intensité. « le Survivant » est lui aussi un album concept qui aborde les sujets d’une actualité brûlante, qui nous concernent tous et dont nous sommes malheureusement les acteurs principaux, concernant la pollution, le réchauffement climatique, des lobbies qui mènent le monde et des intérêts économiques qui prédominent.

Orion nous rappelle d’ailleurs que Leur combat ne date pas d’aujourd’hui puisque leur premier album  « La Nature vit l’homme lui critique… réalisé il y a une quarantaine d’années parlait déjà d’écologie et de pollutions en tous genres. »

Le premier morceau « Big Bang » , qui évoque l’origine de notre Planète, est une composition de plus de 8 minutes qui profite de claviers discrets et de guitares élégantes, elle propose un luxuriant kaléidoscope musical, un rock progressif qui transcrit à merveille notre parcours depuis les origines. Un climat musical paisible pointe son nez dès les premières notes de « Cumulostratus » , l’instrumental de l’opus, empreint de légèreté, de justesse, une ambiance jazzy pour une juxtaposition d’atmosphères aux couleurs du temps. Des Rythmes fluides sur une mélodie limpide, « Peur Du Vide » se fait terriblement efficace et incisif, avec au niveau du texte une dénonciation de la déshumanisation et de l’abêtissement de notre monde. Terrible mais juste constat que fait Orion avec les paroles de « Les Ravageurs », une apologie de notre système capitaliste sans foi ni loi, une composition plus ramassée et directe sous un format rock. On se laisse embarquer par les mots et l’authenticité musicale de « Mère Nature » tout en dépouillement, une mélodie rythmée par le récit narratif, le tout superbement mis en valeur par des musiciens parfaitement intégrés et inspirés. Des riffs et soli encore plus tranchants que jamais de la part des guitaristes, pour « La Planète Des Fous » qui déroule l’histoire de nos problèmes de société (pollution, nucléaire, religions….) dans une ambiance (réussie) planante à la Floyd, Mon coup de cœur de ce concept, « Le Dernier Arbre » un titre qui brille par son aspect hybride et séduit parce qu’il dépasse le cadre bien souvent restrictif du rock progressif, car il brasse avec avantage harmonies vocales évanescentes, couches de piano  discrètes et un mélange incroyable d’accords fusionnelles, le tout enchevêtré dans une véritable mélodie à tiroirs, en bref une superbe composition. Accords et voix cosmiques pour « Le Survivant » , qui s’avère être pour l’instant, au niveau du texte, de la pure anticipation, mais qui sait où nous mènera la cupidité humaine, on navigue entre un rock plutôt enlevé et des envolées floydiennes, du plus bel effet.

« le Survivant » est  un  régal  pour  les oreilles,  ce nouvel album se savoure du début à la fin sans aucune restriction !


Genre:
  Rock Progressif
Visiter le site de ORION
cette critique a été partagée 0 fois
 2000
A propos de

 Gabriel

  (321 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n’ai cessé d’écouter et d’apprécier ce style musical.
Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

3 Comments

  • Rigole Marie says:

    J’ai précommandé l’album et je l’attends avec impatience!
    Quand sera t’il disponible??

    • Gabriel says:

      Bonjour Mary, J’ai transmis ton message à pat Wyrembski le guitariste d’ORION, qui doit te répondre rapidement.
      Merci de suivre notre site.
      Bonne journée Gabriel

    • Bonjour Marie,
      Non seulement tu l’as pré-commandé mais tu en avais gagné un à notre petit jeu de devinette à propos du studio d’enregistrement « Le 7 ème ciel ».
      Tu seras la première à le recevoir aux alentours du 24/25 nov. ( sauf catastrophe).
      Amitiés musicales.
      Pat

Laisser un message

Your email address will not be published.