Les plus appréciés

Lesoir – Latitude

ParGabriel 23 novembre 2017Aucun commentaire
Accueil  /  Post Rock  /  Lesoir – Latitude

Lesoir

 / Latitude


(4/5)
Label: Gentle Art Of Music   
Genres:  Post RockRock Progressif

Formation:  Maartje Meessen (chant, flûte et piano), --- Ingo Dassen (guitares), --- Eleen Bartholomeus (chant, guitares, claviers, percussions),--- Ingo Jetten (basse) --- Bob Van Heumen (batterie).

  • 1. Modern Goddess
  • 2. In The Game
  • 3. Icon
  • 4. In Their Eyes
  • 5. Gone And Forgotten
  • 6. Eden's Garden
  • 7. Zeroes And Ones
  • 8. Kissed By Sunlight
  • 9. Cheap Trade
  • 10. Comforting Rain
  • 11. Latitude
  • 12. Faith is
  • 13. Cradle Song

« Latitude » est le quatrième opus de Lesoir, voila un groupe bougrement difficile à classer dans un genre particulier, en effet Lesoir, œuvre dans une mouvance indéterminée mais proche tout de même d’un post-progressive et symphonique. Le groupe qui est produit par le label Gentle Art Of Music est composé de Maartje Meessen (chant, flûte et piano), Ingo Dassen (guitares), Eleen Bartholomeus (chant, guitares, claviers, percussions), Ingo Jetten (basse) et Bob Van Heumen (batterie).

Lesoir sert une musique ample et peu démonstrative, les compositions sont faites d’une étrange mixture mélangeant la musique classique, le rock progressif et les envolées symphoniques. Au fil des titres l’on découvre un groupe qui a une âme, avec deux chanteuses charismatiques entourées de trois musiciens qui savent mettre leur virtuosité au service des compositions. « Latitude » c’est treize morceaux qui naviguent sur de longues plages musicales aux changements de rythmes soudains, qui n’hésitent pas à décoller dans des finaux apocalyptiques. La variété des ambiances donne à l’album un attrait indéniable, le groupe se montre souvent apaisant et séduisant comme dans « Faith is » et « Eden’s Garden » mais aussi monte le ton et le son dans des rocks plus énergiques à la manière de « Cheap Trade » et « Comforting Rain » . Lesoir sait de plus sortir des sentiers battus, ainsi, « Gone And Forgotten » en cinquième position sur l’album, est un pur joyau post progressif, parsemé d’harmonies à deux voix éblouissantes et enrichies de cordes pour un final somptueux.

Aventureux Lesoir l’est aussi et se présente là où on ne l’attendait pas, « In The Game » en est l’exemple parfait, le groupe superpose guitares planantes, flûte et orchestration symphonique dans une alchimie ébouriffante, le tout coiffé des voix et chœurs lyriques des chanteuses. Ils composent aussi des ballades teintées de post comme « In Their Eyes » , toute simple, avec ce petit plus de candeur qui fait la différence.

« Latitude » confirme le savoir-faire mélodique et impressionnant de Lesoir !


Genres:
  Post RockRock Progressif
Visiter le site de Lesoir
cette critique a été partagée 0 fois
 500
A propos de

 Gabriel

  (328 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n’ai cessé d’écouter et d’apprécier ce style musical.
Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.