Les plus appréciés

Professor Tip Top – life is no matter

ParGabriel 20 septembre 2017Aucun commentaire
Accueil  /  Rock Progressif  /  Professor Tip Top – life is no matter

Professor Tip Top

 / life is no matter


(5/5)
Label: Apollon Records    
Genre:  Rock Progressif

Formation:  Svein Magnar Hansen : chant --- Sam Fossbak ; guitare,claviers --- Stein Høgseth ; basse --- Charles Wise : batterie

  • 1. Enthropy
  • 2. Pieta Europa
  • 3. Friend Or Foe
  • 4. Lullaby For Grown Ups
  • 5. Phoenix
  • 6. I Am A Dreamer Too
  • 7. Fog In The Morning
  • 8. Die Böse
  • 9. Life Is No Matter

Il m’en faut beaucoup pour que je sois vraiment enthousiaste et conquis à cent pour cent sur de nouveaux albums, la dernière fois c’était avec le splendide album d’INNERSPACE (http://progcritique.com/2015/04/innerspace-the-village). C’est le cas ici avec le Professor Tip Top, formé en 2012, et son nouvel album au concept original « life is no matter » . La vie se résume en équations tel est le thème développé et décortiqué le long des neuf supers morceaux que contient cet excellent album.

« life is no matter » est la quatrième publication du groupe et celui-ci poursuit l’aventure musicale dans la même direction que ses sorties précédentes. Les influences repérées de-ci de-là  sont nombreuses :  Jane, Barclay James Harvest, Eloy, Ten CC et bien sur Pink Floyd. Professor Tip Top ne fait pas de faute de goût, de l’ouverture instrumentale « Enthropy » aux facettes psychédéliques lancinantes à « Pieta Europa » dans la lignée des meilleurs Camel en passant par « I Am A Dreamer Too », le morceau planant par excellence, les Norvégiens bâtissent un édifice mêlant adroitement les recettes musicales du rock progressif et les constructions planantes proche du Floyd.

Les aspects ouatés façon B.J.H sont aussi présents, Professor Tip Top applique des schémas mélodiques imparables et dans ce registre « Friend Or Foe » et « Phoenix » en sont les plus belles illustrations. Empreint de sérénité et de  délicatesse « Die Böse » aborde le côté folk de Professor Tip Top, avec ce morceau chanté en allemand qui donne au groupe un air du Fairport Convention (pour découvrir F.C. je vous conseille Nine de 1973) du début des seventies. Au delà des étiquettes, ne passez pas à côté  des valeurs sûres que sont « Lullaby For Grown Ups » et « Fog In The Morning » , deux pépites qui malgré des emprunts évidents au Pink Floyd, notamment pour le final en clin d’œil de ‘Fog In The Morning’ (‘On The Run’ de l’album The Dark Side Of The Moon 1975), vont droit au but, et procurent un plaisir immédiat. Le dernier titre, l’éponyme « life is no matter » crée le lien entre Tangerine Dream et Ash Ra Temple, nappes de synthés enivrantes sur lignes mélodiques répétitives, un vrai bonheur.

Sérénité et délicatesse tel pourrait être la définition en raccourci de « life is no matter » , à conseiller obligatoirement à tous les amateurs de bon progressif !


Genre:
  Rock Progressif
Visiter le site de Professor Tip Top
cette critique a été partagée 0 fois
 400
A propos de

 Gabriel

  (321 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n’ai cessé d’écouter et d’apprécier ce style musical.
Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.