Les plus appréciés

Soup – Remedies

ParGabriel 20 juin 2017Aucun commentaire
Accueil  /  Rock Progressif  /  Soup – Remedies

Soup

 / Remedies


(5/5)
Label: Autoproduction   
Genre:  Rock Progressif

Formation:  Erlend Aastad Viken (Chant / Claviers), Jan Tore Megård (Basse), Ørjan Langnes (Guitares), Thomas Nyborg (Batterie)

  • 1. Going Somewhere
  • 2. The Boy and The Snow
  • 3. Audion
  • 4. Sleepers
  • 5. Nothing Like Home

Le nouvel album de Soup, « Remedies » a toutes les qualités d’un excellent disque de rock progressif, avec des compositions de qualités, des arrangements aériens et peaufinés. Soup produit ici son sixième albums, j’avais découvert le groupe avec « Children Of E.L.B. »  un super concept album, digne des plus belles réalisations de celui ci.
Soup, le quatuor norvégien toujours mené par le claviériste et chanteur Erlend Viken, reconduit la recette de leur dernier opus « The Beauty Of Our You » et propose avec « Remedies » un album qui pourrait séduire le plus grand nombre d’amateurs de progressif ambitieux et léché. « Going Somewhere« , qui ouvre l’album, fleure bon avec la limpidité et la fluidité héritées des années psychédéliques sixties, agrémentés de refrains qui tuent, et si je puis oser la comparaison, propose un actuel et superbe mixage entre le Floyd et Biffy Clyro.

Comme ses prédécesseurs, « Remedies » séduit parce qu’il dépasse le cadre souvent restrictif du rock progressif pur et dur, il offre ainsi des mélodies qui enchantent dès la première écoute, à l’image de « The Boy and The Snow » à l’intro planante et romantique, débordant de symphonisme, qui développe une musique tout à fait personnelle et refuse de s’enfermer dans les carcans d’un genre. Le classicisme et de mise pour « Audion » une magnifique pièce interprétée uniquement à l’orgue, une immersion réussie dans une ambiance de cathédrales. La douceur de « Sleepers » à la mélodie qui serpente et plane au détour des arpèges de guitares permet à la voix de Erlend de poser sa marque de fabrique, on nage dans un rock progressif lancinant où la douce blancheur des lignes mélodiques s’enroulent autour d’harmonies vocales éthérées. Le chemin frayé par « Nothing Like Home » , le dernier titre de ce trop court album, conduit à la simplicité et confirme pourtant l’aspect très technique des mélodies, qui malgré cela savent rester immédiatement abordables.

Soup, confirme avec « Remedies » tout le bien que je pense de lui,  écoutez les cinq petits bijoux d’un disque très personnel, intimiste et planant. Surement le plus bel album du groupe !


Genre:
  Rock Progressif
Visiter le site de Soup
cette critique a été partagée 0 fois
 600
A propos de

 Gabriel

  (295 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.