Les plus appréciés

Red Retam – Un monde

ParGabriel 27 juin 2017Aucun commentaire
Accueil  /  Rock Progressif  /  Alternative Rock  /  Red Retam – Un monde

Red Retam

 / Un monde


(4/5)
Genres:  Alternative RockRock

Formation:  Fred batteur-chanteur exploitant machines et batteries. --- Mick bondissant de la guitare à la basse. --- Fred balançant ses claviers dans un espace sonore tri dimensionnel. ---

  • 1. Autrement qu'en flash
  • 2. Costard
  • 3. Un monde
  • 4. Etat de siège
  • 5. La descente
  • 6. L'ombre
  • 7. La motrice
  • 8. Couleur
  • 9. Naiade
  • 10. Crise
  • 11. Cette foi

RED RETAM est un trio « Power Rock électronique » , aux influences variées, Nine Inch Nails, Aston Villa, Archives, etc… Le groupe existe depuis 2001 et a publié jusqu’à ce jour deux albums « Un monde » en 2016, « Un rayon par étage » en 2008 ainsi que plusieurs EP au début de leur carrière. L’objet de cette chronique « Un monde » propose à l’écoute onze titres dont les textes sont en français. Les musiciens qui animent RED RETAM sont Fred Miguel aux synthés, Mick Marcillat le guitariste-bassiste et Fred Busson le batteur-chanteur.

La musique de RED RETAM se concrétise tout au long de cet album attachant, à travers les compositions bien entendu, mais aussi grâce à des paroles inspirées. Si l’on pouvait donner une priorité d’écoute à cet opus, nous pourrions suggérer que l’épine dorsale de « Un monde » est constituée de ce même titre, de « Autrement qu’en flash » de « La descente » et de « l’ombre » , quatre morceaux qui recèlent richesse, force et finesse. Tout particulièrement « l’ombre » , le titre le plus tonique de l’album, un rock punchy où l’ardeur de sa persuasion réside dans la musique, brute et vivante, parsemée de-ci de-là de judicieux effets électro, (le texte est pas mal non plus).

Pour la suite, c’est-à-dire les sept titres restants, on est plongé dans un brillant mélange entre rock alternatif et électronique et de « Costard » à « Crise » en passant par le très personnel « Cette foi » (au sujet plus-que brûlant), le progressif et surprenant « Naiade » (la deuxième perle de l’album), le groupe aborde l’actualité, se raconte et se révolte. RED RETAM qui associe plus que bien les compos qui vous trottent irrémédiablement dans la tête, avec des rythmes rock classiques, n’en demeure pas moins original.

Avec des textes toujours justes et un sens personnel de la composition, « Un monde » a de sérieux atouts pour plaire aux fans de rock exigeants, RED RETAM à de toute évidence la potentialité pour rencontrer enfin un plus large public !


Genres:
  Alternative RockRock
Visiter le site de Red Retam
cette critique a été partagée 0 fois
 400
A propos de

 Gabriel

  (281 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.