Les plus appréciés

Nooumena – Controlled Freaks

ParGabriel 27 avril 2017Aucun commentaire
Accueil  /  Jazz-Rock  /  Nooumena – Controlled Freaks

Nooumena

 / Controlled Freaks


(3.5/5)
Label: L'étourneur Caen, France   
Genres:  Jazz-RockPost RockRock Progressif

Formation:  Pierre Blin (batterie, synthés) --- Thibault Geay (chant, guitare) --- Maxime Métais (guitare, saxophone) --- Simon Toralba (basse)

  • 1. Seeds, Needs
  • 2. Bamboozled
  • 3. Death Toll
  • 4. Something Else
  • 5. Concealed
  • 6. 7x6∞
  • 7. Dog eat Dog

L’étourneur est une association culturelle multidisciplinaire implantée aux abords de Caen, au sein de celle ci un label musical s’est mis en place pour produire des groupes hexagonaux adeptes de musiques non formatées liées à un certain rock progressif, à un rock d’avant-garde, à de la musique jazz/rock expérimentale. Controlled Freaks, le deuxième album de Nooumena est sorti le 26 février !

« Controlled Freaks » démarre sur « Seeds, Needs » un instrumental que je décrirais comme brutalement exubérant, on trouve une grande diversité instrumentale et une osmose parfaite entre jazz rock et rock progressif, une exploration qui se poursuit sur « Bamboozled » avec un son quelque peu désordonné et le chant atonal de Thibault qui chahute l’auditeur, on doit faire une démarche volontaire pour s’acclimater mais une fois que vous êtes dedans la musique déploie son approche facétieuse et l’on découvre lentement nombre de petits détails qui avaient échappé auparavant. Puis, progressivement, toute une tapisserie de sons entrelacés commencent à se dérouler, et vous êtes lentement immergé dans  » Death Toll «   empreint d’une violence latente, un titre où le sentiment d’urgence semble inexorable.

Tempo moins chaotique pour « Something Else » , la piece atmosphérique de l’opus qui fait office de transition à « Concealed » qui bénéficie d’une performance forte et intense où les interventions sporadiques du sax ponctuent la mélodie axée dans l’ensemble dans des ondes harmoniques lancinantes, le morceau le plus abordable et conventionnel de « Controlled Freaks » . La piste « 7×6∞ » s’articule en deux phases distinctes, la premiere est plus symphonique et apaisante tandis que la seconde développe une ambiance planante et diffuse, « Dog eat Dog » le dernier titre a cette énergie débordante, puissante et procure grâce aux sons d’une électronique au régime oscillatoire un plaisir instantané.

Nooumena propose avec Controlled Freaks une musique étrange, parfois désorientante, souvent inattendue, elle demande un effort pour l’apprivoiser mais il ne sera pas vain !


Genres:
  Jazz-RockPost RockRock Progressif
Visiter le site de Nooumena
cette critique a été partagée 0 fois
 500
A propos de

 Gabriel

  (305 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.