Les plus appréciés

False coda – Secrets and Sins

ParGabriel 17 avril 2017Aucun commentaire
Accueil  /  Hard Rock  /  False coda – Secrets and Sins

False coda

 / Secrets and Sins


(3.75/5)
Label: Autoproduction   
Genres:  Hard RockRock Progressif

Formation:  Andreas Milios (Batterie), --- Lefteris Kapetanios (Claviers), --- Stefanos Zafeiropoulos (Chant), --- Nikos Pogkas (Basse), ---Vasilis Milios (Guitares)

  • 1. Throne of Blood
  • 2. Moral Compass
  • 3. New Paradigm
  • 4. Secrets and Sins
  • 5. Flickering Lights
  • 6. Monolith (feat. Jeff Loomis)
  • 7. Moment
  • 8. The Truth Lies
  • 9. California

False Coda est un groupe de métal progressif composé de cinq musiciens, formé en 2011 à Athènes, en Grèce, ils ont sorti leur premier album en 2014, intitulé « Closer to the Edge » . Après quelques changements de line-up, en octobre 2016, False Coda publie son deuxième opus « Secrets and Sins » avec Stefanos Zafeiropoulos qui devient le chanteur principal. Le mixage et le mastering ont été traités par Lambros Kritsimas chez SoundGarden Studios (Athenes) et le graphisme a été créé par l’artiste français Nihil (Leprous … etc.). Enfin, la légende de la guitare Jeff Loomis (ex-Nevermore) prête son talent avec l’execution d’un splendide solo pour la chanson « Monolith« .

False coda joue dans la catégorie heavy rock-progressif, le combo tire formidablement bien son épingle du jeu et arrive à s’extraire de la masse des groupes du même genre. Il développe une attirance prononcée pour les atmosphères empesées, le tout relevé par la guitare virevoltante et virtuose de Vasilis Milios. Les influences de False Coda s’étendent de Symphony X à Adagio en passant par Dream Theater et Shadow Gallery , pour ne citer que les plus approchants. Le groupe est hyper technique, et propose un métal progressif aux changements de tempos et de climats intempestifs, ce qui donne à False coda la particularité de temporiser ses lignes mélodiques afin de tenir en haleine l’auditeur qui attend l’explosion finale. les musiciens grecs enclenchent le turbo dès le premier titre « Throne of Blood » un hard rock symphonique doté d’une intro acoustique, le reste du morceau marie avec une rare intelligence une urgence de tous les instants couplée avec une technicité alambiqué. Hérité des grands maîtres du genre « Moral Compass » déboule fort, associé à des envolées lyriques sur de véritables soli de guitares labyrinthiques. Les claviers de Lefteris Kapetanios entrent en jeu sur « New Paradigm » pour distiller un rock mid tempo dans la lignée d’Asia, frais et mélodique. La virtuosité est au rendez-vous de « Secrets and Sins » et « Flickering Lights » deux titres calqués sur le même moule, un rock heavy métal pur jus aux refrains entraînants. Le clou du spectacle avec « Monolith » où la participation de Jeff Loomis, pour le solo de guitare, vient faire décoller le morceau pour lui faire prendre une vitesse supersonique, excellent !

Plus calmes, comme un bain de jouvence, « Moment » et « The Truth Lies » permettent d’apprécier, la fraîcheur et le talent des compositeurs de False Coda, pour ces ballades énergiques et puissantes. Sur lit de piano « California » , clôt de belle manière cet album, à la fois acide et sucré, ensoleillé et émouvant, il permet à la voix chaude et grave de Stefanos Zafeiropoulosde prendre toute sa dimension.

Sans bouleverser les canons du heavy métal progressif, False Coda propose avec « Secrets and Sins » un album sympa à écouter et à réécouter !


Genres:
  Hard RockRock Progressif
Visiter le site de False coda
cette critique a été partagée 0 fois
 400
A propos de

 Gabriel

  (281 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.