Les plus appréciés

Ayreon – The source

ParGabriel 28 avril 2017Aucun commentaire
Accueil  /  Rock Progressif  /  Ayreon – The source
Album
du mois

Ayreon

 / The source


(5/5)
Label: Mascot    
Genre:  Rock Progressif

Formation:  Marcel Coenen (Guitares), -- Floor Jansen (Chant), -- Guthrie Govan (Guitares), -- Hansi Kürsch (Chant), --James Labrie (Chant), -- Mark Kelly (Claviers), -- Michael Eriksen (Chant), -- Michael Mills (Chant), -- Nils K. Rue (Chant), -- Paul Gilbert (Guitares), -- Russell Allen (Chant), -- Simone Simons (Chant), -- Tobias Sammet (Guitares), -- Tommy Karevik (Chant), --Tommy Rogers (Chant), -- Zaher Zorgati (Chant)

  • 1. The Day That The World Breaks Down
  • 2. Sea Of Machines
  • 3. Everybody Dies
  • 4. Star Of Sirrah
  • 5. All That Was
  • 6. Run! Apocalypse! Run!
  • 7. Condemned To Live
  • 8. Aquatic Race
  • 9. The Dream Dissolves
  • 10. Deathcry Of A Race
  • 11. Into The Ocean
  • 12. Bay Of Dreams
  • 13. Planet Y Is Alive!
  • 14. The Source Will Flow
  • 15. Journey To Forever
  • 16. The Human Compulsion
  • 17. March Of The Machines

La nouvelle production de Ayreon, le groupe d’Arjen Anthony Lucassen sera dans les bacs le 28 avril ! Déjà auteur de sept albums studio de haut niveau, ce groupe néerlandais phare de la scène progressive internationale revient aujourd’hui avec un double CD, « The Source » . Un space rock (prog) opera d’anticipation, dont Arjen est un fervent adepte puisqu’il a déjà eu mainte fois l’occasion d’aborder les sujets (Universal Migrator : Part 1 & Part 2 puis 01011001 ), tant au niveau des compositions que de l’ambiance et des textes, qui décrivent les conditions humaines liées à la migration sur une autre planète. Le nouvel opus profite comme à son habitude chez Ayreon, d’une pléiade de chanteurs et de musiciens talentueux, l’ensemble se présente donc sous les meilleurs auspices,  mais sera-t-il  à la hauteur de nos espérances ?

Ce que l’on peut dire de toute évidence, à la première écoute de « The Source » , c’est que Arjen n’est toujours pas à court d’inspiration, Ayreon livre en effet 17 morceaux de qualité, certain esprits chagrins diront que ce nouvel opus fait la part belle au métal progressif et que Arjen déroge à sa règle habituelle, proposant une musique progressive symphonique et feutrée. Malgré cela les titres présents sur ce concept restent abordables par le plus grand nombre, et l’abondance de technicité développée par les musiciens ne nuit en rien à l’appréhension de l’album.

Ayreon nous sert ainsi un album hétéroclite, foisonnant d’explorations mélodiques, mêlant ballades musclées et morceaux plus rentre dedans, dans la grande tradition du rock progressif. Je ne ferai pas l’analyse de chaque piste de l’album tant celui ci est riche et varié, ce que je peux en dire c’est que j’ai été impressionné par « The Source » qui bénéficie d’une profondeur musicale de tous les instants, la virtuosité des musiciens et la mise en place des compositions de Arjen permettant de développer des titres de haute volée tout bonnement jubilatoires.

Pour s’en convaincre l’écoute de « The Day That The World Breaks Down » , la longue épopée de 12:32 minutes qui ouvre le concept, rassemble à elle seule l’essence même de l’esprit prog-rock opéra, grâce à un casting vocal et instrumental conjuguant l’héritage des grandes formations des seventies (Yes, Kansas, Jethro Tull, Queen…) le tout associé à un renouveau et à une fraîcheur juvénile. Ensuite, l’album prend un tournant plus métal mais garde ses grandes envolées lyriques, ses sons atmosphériques, imposants les ambiances les plus sombre et les plus sérieuses que jamais. De son côté « Aquatic Race« , qui introduit le deuxième CD est l’un des plus beaux titre de cet album. Il mixe un rock symphonique et un métal opaque et généreux pour en faire un chef-d’œuvre du genre. L’excellent « Deathcry Of A Race » pour sa part, rappellera le folk progressif de jethro Tull, par la presence de la flûte traversière de Jeroen Goossens. Au milieu de ce déferlement subsonique, la tranquillité sereine de « The Source Will Flow » apaisera votre esprit. 

Imprégnés d’une atmosphère plus électrique que les oeuvres précédentes de Ayreon, les 17 titres de « The Source » font mouche à chaque coup et ne souffrent d’aucun reproche !


Genre:
  Rock Progressif
Visiter le site de Ayreon
cette critique a été partagée 0 fois
 500
A propos de

 Gabriel

  (270 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.