Les plus appréciés

Siljan – Light In Chaos

ParGabriel 7 février 2017Aucun commentaire
Accueil  /  Atmosphérique  /  Siljan – Light In Chaos

Siljan

 / Light In Chaos


(3.5/5)
Label: Autoproduction   
Genres:  AtmosphériquePost RockRock Progressif

Formation:  GUILLAUME ARNAUD - GUITARE & CHANT --- JULES PELLETIER - BATTERIE --- GUILLAUME LEHAGRE - BASSE

  • 1. Stockholm
  • 2. Rewind
  • 3. Hollow Words
  • 4. Light In Chaos
  • 5. Hunting Day
  • 6. Consolation
  • 7. Red Waters
  • 8. Dawn

Le premier album de Siljan, un trio (basse, batterie, guitare et chant) originaire du sud-est de la France, intitulé « Light In Chaos » est sorti le 20 décembre 2016. Le groupe revendique des influences venant de : « la scène progressive suédoise (Opeth, Pain Of Salvation) autant qu’à des groupes de Métal modernes tels que Tool, Porcupine Tree, System of a Down, Karnivool, Gojira ou Deftones ».

Les Huit titres qui composent « Light In Chaos » dégagent d’emblée une forte impression, le titre « Stockholm » ouvrant l’album donne le ton et la direction musicale à l’ensemble, on pense effectivement quelquefois à du The Flower Kings, ou à Dream théâtre pour les envolées guitaristiques. Quant au chant de Guillaume Arnaud il est souvent atone et se fait doucereux de temps à autre, mais s’intègre malgré cette particularité, bien dans l’esprit des compositions présentes sur le CD.

Un peu plus musclé « Rewind » déambule au gré d’une palette de lignes de guitares rock nerveuses et inspirées, Siljan ouvre son éclectisme musical et à cet égard des morceaux comme « Hollow Words » et son superbe break suivi de l’impressionnant « Light In Chaos » , démontrent avec brio ses orientations vers une musique dense et intense dans la veine d’un Porcupine Tree.

Booster par des racines psychédéliques et alternatives « Hunting Day » se démarque par une mise en oeuvre méthodique, structurée et homogène nécessaire à l’épanouissement de la mélodie. Pour « Consolation » les thèmes sont variés, la construction du morceau lorgne du côté d’un rock néo progressif agrémenté de quelques arrangements qui clignent de l’œil vers un rock symphonique épuré.

Le plus nerveux, « Red Waters » pêche par un petit manque d’originalité et dénote par rapport au niveau inventif du reste de l’album, mais rien de rédhibitoire. « Dawn«  qui clôt l’opus, un instrumental mid-tempo, intemporel, où la guitare électro-acoustique prend le dessus, à écouter confortablement installé dans son fauteuil.

En dépit de quelques baisses de régime, Siljan confirme de belle manière avec « Light In Chaos » qu’il sait proposer des compositions modernes et de qualité.

 


Genres:
  AtmosphériquePost RockRock Progressif
Visiter le site de Siljan
cette critique a été partagée 0 fois
 700
A propos de

 Gabriel

  (329 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n’ai cessé d’écouter et d’apprécier ce style musical.
Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.