Les plus appréciés

KNIGHT AREA – Heaven And Beyond

ParGabriel 9 février 2017Aucun commentaire
Accueil  /  Néo Progressif  /  KNIGHT AREA – Heaven And Beyond

KNIGHT AREA

 / Heaven And Beyond


(5/5)
Label: InKind Music - Butler Records - Bertus France    
Genres:  Néo ProgressifRock Progressif

Formation:  Gerben Klazinga (Claviers), --- Mark Bogert (Guitares), --- Mark Smit (Chant / Claviers), --- Peter Vink (Basse), --- Pieter Van Hoorn (Batterie)

  • 1. Unbroken
  • 2. Dreamworld,
  • 3. The Reaper
  • 4. Box Of Toys
  • 5. Starlight
  • 6. Heaven And Beyond
  • 7. Saviour Of Sinners
  • 8. Eternal Light
  • 9. Twins Of Sins
  • 10. Tree Of Life
  • 11. Memories

Une fois de plus les néerlandais de KNIGHT AREA n’en finissent pas de nous surprendre. Avec leur nouvel album, « Heaven And Beyond » , le groupe propose un voyage initiatique à la découverte du monde musical où il évolue, à la fois progressif et symphonique, on ne change pas une recette qui marche depuis belle lurette, mais pas uniquement. En effet le petit dernier se dote d’une fibre émotionnelle hors du commun où se côtoient les riffs ravageurs des guitares et des claviers volubiles et chamarrés.

la force de ce nouvel album réside dans l’art de concevoir des compositions qui font mouche à tous les coups, moins abrupt que son prédécesseur « Hyperdrive » , chacun y trouvera quand même son compte : les amateurs de mélodies aux ambiances à la Floyd/Gilmour se délecteront avec « The Reaper » en plus énergique, la réussite de l’album, sans aucun conteste. Plus rentre dedans « Starlight » et « Saviour Of Sinners » séduiront les plus enclins à fondre sous les coups de boutoir des guitares rappeuses et agressives. La musique de KNIGHT AREA n’hésite pas à nous offrir, entre deux jaillissements impétueux, un instrumental comme « Eternal Light » lancinant et aguicheur qui est la pour faire tomber la pression.

le morceau qui donne son titre à l’album « Heaven And Beyond » déroule ses lignes mélodiques avec un sens harmonique rarement pris en défaut, évoquant une succession de paysages bucoliques, dans la droite lignée de ce qu’a l’habitude de proposer Marillion à ses auditeurs, c’est dire le niveau. Mettant en avant l’aspect symphonique de prédilection du groupe, « Twins Of Sins » délivre une musique carrée et débridée où alterne avec bonheur riffs meurtriers et plages mélodiques de toute beauté. Arpèges raffinés, pour conclure le CD, avec « Memories » une somptueuse pièce où le chant et les claviers sont omniprésents mais jamais envahissants.

Les KNIGHT AREA nous réservent à chaque publication d’album de belles surprises. « Heaven And Beyond » n’échappe pas à la règle, il a le rare privilège de nous proposer des morceaux qui forcent l’admiration, on n’a plus qu’à se rendre à l’évidence, les onze titres présents sur cet opus sont au top, Cinq étoiles bien mérité!


Genres:
  Néo ProgressifRock Progressif
Visiter le site de KNIGHT AREA
cette critique a été partagée 0 fois
 800
A propos de

 Gabriel

  (305 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.