Les plus appréciés

Mountain Men – Black Market Flowers

ParGabriel 19 janvier 20171 Comment
Accueil  /  Rock  /  Mountain Men – Black Market Flowers

Mountain Men

 / Black Market Flowers


(4/5)
Label: Echo Production   
Genre:  Rock

Formation:  Mr Mat (Mathieu Guillou), chant, guitare --- Barefoot Iano (Ian Giddey), harmonica --- Denis Barthe, batteur --- Olivier Mathios, basse --- Estelle Humeau, claviers, --- Hervé Toukour, Violon --- Jean Paul Roy, guitares.

  • 1. Still in the race
  • 2. Go round again
  • 3. Dog Eye
  • 4. Someone to talk
  • 5. Passe dans cette vallée
  • 6. Flowers
  • 7. Work Song
  • 8. One way left
  • 9. Et puis le son
  • 10. Where the lights come
  • 11. Wish yourself away
  • 12. Let you go
  • 13. Some of these days

Éloigné des albums de rock progressif que nous avons l’habitude de disséquer dans notre Webzine, mais quand on aime….., voici « Black Market Flowers » du groupe Mountain Men. Après trois albums studio et deux live, le duo constitué de Mr Mat (Mathieu Guillou), le chanteur et Barefoot Iano (Ian Giddey), l’harmoniciste, s’est transformé en quatuor, les ont rejoints le bassiste, Olivier Mathios de « The Hyènes » et le batteur, Denis Barthe ex-Noir Désir.

Depuis leur 1er album « Spring Time Coming » sorti en 2009, les Mountain Men continuent leur cheminement, en suivant un cap musical inchangé. Avec « Hope » puis « Against The Wind » , le groupe avait déjà frappé très fort, proposant des albums d’un rock bluesy intelligent et racé, et bien ils remettent le couvert et publient « Black Market Flowers » dans la même veine musicale, peu être un tantinet plus rock. Ils bénéficient pour la réalisation de celui ci de l’appui de Estelle Humeau (claviers), Hervé Toukour (violon), et enfin Jean Paul Roy (guitares).

Des morceaux au nombre de 13 qui ne dépassent que rarement les quatre minutes, joués par un groupe efficace et un chanteur Mr Mat, à la voix chaude et rocailleuse, empreint par les textes des histoires qu’il raconte. Le groupe a aussi la particularité de bénéficier des interventions d’un harmoniciste imaginatif et passionné en la personne de Barefoot Iano. Les Mountain Men nous offre une nouvelle promenade dans leur univers où la musique malgré des influence prononcées devient tout à fait personnelle, souvent intimiste, à l’image de l’émouvant « One way left » ou de « Someone to talk » un titre bluesy plutôt traditionnel, bénéficiant d’une superbe introduction à la guitare acoustique. Le côté punchy n’est pas absent avec le premier titre de l’album « Still in the race » et le magnifique « Wish yourself away » où les interventions du violon de Hervé Toukour apportent une touche folk du plus bel effet.

Sur l’ensemble des titres présents sur « Black Market Flowers » , onze sont chantés en anglais et deux en français, « Passe dans cette vallée » et « Et puis le son » . L’exercice est difficile mais le groupe fait mouche et aborde les deux titres avec une cohésion palpable, une aisance non contenue sur des mélodies bien ficelées et des paroles inspirées qui respirent la sincérité, notamment pour le premier des deux.

Les morceaux sont courts et puissants, en adéquation avec les racines musicales des Mountain Men, l’oeuvre d’un groupe mature pour un florilège de titres éloquents !


Genre:
  Rock
Visiter le site de Mountain Men
cette critique a été partagée 0 fois
 800
A propos de

 Gabriel

  (305 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

1 commentaire

Laisser un message

Your email address will not be published.