Les plus appréciés

X-Panda – Reflections

ParGabriel 24 novembre 2016Aucun commentaire
Accueil  /  Néo Progressif  /  X-Panda – Reflections
Album
du mois

X-Panda

 / Reflections


(4.75/5)
Label: FREIA - MUSIC   
Genres:  Néo ProgressifRock Progressif

Formation:  Kaarel Tamra – Claviers --- Risto Virkhausen – Guitares --- Roland Jairus – Basse --- Karl-Juhan Laanesaar – Batterie --- Tamar Nugis – Chant

  • 1. The Game
  • 2. Denial
  • 3. Hit And Run
  • 4. Slaves Of Lies
  • 5. Rise Up To Fly
  • 6. On The Way
  • 7. Reflections InnerBattle
  • 8. Reflections SilentFriend
  • 9. Esivanemate Pärand

Après leur premier album Flight of Fancy (2011) plutôt prometteur, X-Panda présente son deuxième opus, « Reflections »X-Panda s’est formé il y a six ans, leur musique est fortement imprégnée de rock progressif et métal progressif, le tout dégage une sacré puissance, quant aux références musicales elles trouvent leurs origines auprès de groupes comme Dream Theatre, Queenrÿche, Fate Warning ou même d’un Muse, mais en plus musclées et sortant de son carcan commercial.

Pour l’enregistrement de « Reflections » X-Panda a obtenu la collaboration du Tartu University Symphonic Orchestra (chef d’orchestre Lauri Sirp) et du E Studio Youth Choir (chef d’orchestre Külli Lokko), pour produire les neuf titres de l’album.

« The Game » démarre sur les chapeaux de roues avec une ritournelle imparable, plutôt commerciale mais bien troussée, mais pas de méprise, les claviers et les guitares sont là pour nous remettre dans le droit chemin et porter l’accent sur des tempos ravageurs accompagnés d’une section rythmique béton. Violons et chœurs en ouverture de « Dénial » un superbe morceau de plus de 12 minutes, du rock progressif symphonique par excellence, grandiose et épique, X-Panda maîtrise le sens du grandiloquent poussé par les montées d’adrénaline classique, le chant sublimant le tout avec de-ci de-là des airs de Matthew Bellamy de Muse.

Les arabesques métallique de « Hit And Run » cassent les précédentes envolées symphoniques pour un rock métal mélodique percutant et émotionnel, tout bonnement remarquable. Une introduction façon Métallica pour ce « Slaves Of Lies » beaucoup trop conventionnel de même que les riffs trop typés le peuplant, amène vers « Rise Up To Fly » et ses superbes envolées instrumentales chaloupées, un hit en puissance ! Changement d’univers pour « On The Way » qui s’encanaille avec un jazz-rock des plus basiques façon Weather Report ou Return to Forever, rafraîchissant et tonique pour préparer la suite : « Reflections » où l’orchestre symphonique et les guitares reprennent le dessus, un titre en deux parties la première Inner Battle développant un rock progressif pas très loin de Spock’s Beard et la deuxième Silent Friend abordant des versants symphoniques, calmes et chatoyants, pour une mélodie bucolique allant chercher son fondement dans la tradition musicale du pays. « Esivanemate pärand » un titre chanté en Estonien clôt cet album de belle manière, une ballade qui ramène aux valeurs millénaires de chacun de nous .

L’écoute de « Reflections » procure un véritable plaisir, une réussite totale où la sauce prend de la plus belle des façons qui soit !


Genres:
  Néo ProgressifRock Progressif
Visiter le site de X-Panda
cette critique a été partagée 0 fois
 500
A propos de

 Gabriel

  (328 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n’ai cessé d’écouter et d’apprécier ce style musical.
Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.