Les plus appréciés

Q-biq – Dispatch work

ParGabriel 2 novembre 2016Aucun commentaire
Accueil  /  Jazz-Rock  /  Q-biq – Dispatch work

Q-biq

 / Dispatch work


(4/5)
Label: Muséa   
Genres:  Jazz-RockRock Progressif

Formation:  Julien Fromont (guitare) --- David Depassiot (basse) --- Antonin Néel (claviers) --- Emmanuel Pastor (batterie)

  • 1. Confiture
  • 2. A Brand New Start
  • 3. Comoé
  • 4. Traffic Jam
  • 5. Romane No Cry
  • 6. ¡Qué Calor!
  • 7. Walking Valse
  • 8. Dodecaphunk
  • 9. Black Hole

Dans son registre Q-Biq, originaire de Lyon, allie la fusion du rock, du funk et du jazz, « Confiture » qui ouvre « Dispatch work » met en évidence cette osmose, un morceau de facture classique mais où règne insouciance et plaisir de travailler ensemble, le titre swing de façon incroyable.

« A Brand New Start » plus dans l’air du temps donne l’occasion de découvrir un Q-Biq dansant, rappant et donnant le loisir au bassiste de distiller d’épaisses lignes de basse. Chaque titre propose un voyage dans les contrées jazz-rock mais pas seulement, Q-Biq décline des dérivations musicales offrant une large palette de registres, en passant par des pistes comme « Comoé » œuvrant dans un répertoire proche de Weather Report et « Black Hole » purement rock progressif où la guitare s’en donne à cœur joie.

Tout le monde trouvera son compte dans les neuf titres composant « Dispatch work » , un voyage sur une musique éclectique, un véritable condensé démontrant une maîtrise étonnante et prometteuse. Q-Biq à suivre de près!


Genres:
  Jazz-RockRock Progressif
Visiter le site de Q-biq
cette critique a été partagée 0 fois
 500
A propos de

 Gabriel

  (281 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.