Les plus appréciés

Mark Bogert – Painting the World

ParGabriel 30 novembre 2016Aucun commentaire
Accueil  /  Néo Progressif  /  Mark Bogert – Painting the World

Mark Bogert

 / Painting the World


(4/5)
Label: FREIA-MUSIC   
Genres:  Néo ProgressifRock Progressif

Formation:  Basse - Peter Vink --- Guitare - Mark Bogert --- Batterie - Pieter van Hoorn ---

  • 1. Earning the Best
  • 2. Obstacles in the Universe
  • 3. Nature of Stone
  • 4. Friends on Holiday
  • 5. Learning the Diffcultie
  • 6. Freedom After Wars
  • 7. Missing the Loved Ones
  • 8. Running Till the End of Time
  • 9. Created Lifestyle
  • 10. A Lifetime Journey

MARK BOGERT, le guitariste de KNIGHT AREA, publie son deuxième effort solo « Painting the World » , un album ambitieux de 10 titres instrumentaux. Son ambition, dépeindre et faire découvrir, comme le suggère la couverture de l’album, un monde acoustiquement bigarré à notre jeune génération.

« Painting the World » évolue autour de compositions riches, limpides et colorées, la musique de Bogert concentre une grande variété de rythmes et de genres musicaux qui lui confèrent une indéniable inventivité.

Une belle inspiration qui se renouvelle sans cesse. mixant le rock progressif et le rock à l’instar du titre « Earning the Best » qui fait pénétrer de plein pied dans le monde de Mark, une composition agile et espiègle. Sur une envolée crescendo, technique et virtuose, arrive « Obstacles in the Universe » du rock néo-progressif plus classique, mais bien fait, les doigts enchanteurs du guitariste nous plonge dans un « Nature of Stone » envoûtant, moins complexe et plus abordable, « Friends on Holiday » apporte la petite touche exotique à un rock tout en finesse, qui n’en demeure pas moins original grâce à l’ajout de rythmes proches de la salsa. « Learning the Diffculties » revient de plein pied dans un rock progressif moins original et rompt un peu le charme opéré par la mise en place des quatre premiers morceaux.

Le symphonique « Freedom After Wars » avec ses gros riffs et ses envolées de claviers feront vite oublié le petit faux pas précédent, le titre suivant le planant « Missing the Loved Ones » n’est pas sans rappeler le « Ice » de Andrew Latimer, nous ramenant presque au temps béni des années Camel avec un album comme « I Can See Your House from Here ».

Énergique, survolté et doté d’une guitare qui fait parler la poudre « Running Till the End of Time » est hyper-mélodique, ça coule de source, ça part dans tous les sens et c’est très bien joué par des musiciens parfaitement aguerris à ce genre d’exercice. Plus hard « Created Lifestyle » assène avec efficacité ses riffs ciselés et précis encadrés des magnifiques solis de Mark, et pour conclure, « A Lifetime Journey » une véritable perle de finesse et de légèreté.

« Painting the World » une belle réussite, sans prétention qui fait passer d’agréables moments à son écoute, une musique rafraîchissante !

Mark Bogert - Friends on Holiday


Genres:
  Néo ProgressifRock Progressif
Visiter le site de Mark Bogert
cette critique a été partagée 0 fois
 400
A propos de

 Gabriel

  (281 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.