Les plus appréciés

Immanent – Human Reflection

ParGabriel 4 novembre 2016Aucun commentaire
Accueil  /  Métal Progressif  /  Immanent – Human Reflection

Immanent

 / Human Reflection


(3.5/5)
Label: Autoproduction   
Genres:  Métal ProgressifRock Progressif

Formation:  François Delattre (Tif'): Chant --- Nicolas Geneste: guitares, piano --- Gwenaël Estève: basse --- Anthony Besnard: Batterie

  • 1. Disturbed unconscious mind
  • 2. Fallen from the eye
  • 3. Nothing's gonna change
  • 4. Mad Happiness
  • 5. Searching for harmony part 1
  • 6. Searching for harmony part 2
  • 7. Tightly bound lives
  • 8. Instinct and reason in pain

Immanent nous propose ici son deuxième album « Human Reflection » , qui dans l’ensemble est une réussite. Les morceaux au nombre de Huit sont puissants et restent accessibles à un large public amateur de métal-rock et de rock progressif, sensible aux guitares rugissantes et aux mélodies raffinées.

Les ambiances musicales parlent d’elles-mêmes, Il suffit d’écouter « Disturbed unconscious mind » qui ouvre l’album pour que les riffs de guitares vous montrent la voie musicale empruntée par Immanent, sur une mélodie impeccablement efficace et Généreuse. Il en va de même pour l’excellent “Fallen from the eye” une ballade musclée qui démarre mid-tempo pour finir en apothéose. Le groupe prouve qu’il a plus d’une corde à son arc, les titres évoluent entre le progressif rude de Rush et le heavy-métal de Métallica, comme « Nothing’s gonna change » , »Searching for harmony part 1 » et « Searching for harmony part 2 » le titre où la trame lyrique et l’intervention d’un piano lumineux, au sein du morceau, permettent de déployer un univers mélodieux transcendant et mélancolique.  Immanent continue sur sa lancée, proposant un titre néo-progressif dans la plus pure tradition, « Tightly bound lives » au solo de guitare inspiré.

Tout n’étant pas parfait, les compositions n’évitent pas toujours les longueurs à l’instar de « Instinct and reason in pain » et « Mad Happiness » qui auraient mérité d’être plus ramassées pour être plus efficaces, on peut noter aussi quelques faiblesses dans le chant, sans en être rédhibitoire.

Quoi qu’il en soit, Immanent et les musiciens qui le compose savent écrire des mélodies qui tiennent la route !


Genres:
  Métal ProgressifRock Progressif
Visiter le site de Immanent
cette critique a été partagée 0 fois
 500
A propos de

 Gabriel

  (328 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n’ai cessé d’écouter et d’apprécier ce style musical.
Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.