Les plus appréciés

Kyros – Vox Humana

ParGabriel 21 octobre 2016Aucun commentaire
Accueil  /  Rock Progressif  /  Alternative Rock  /  Kyros – Vox Humana
Album
du mois

Kyros

 / Vox Humana


(5/5)
Label: KMG Music   
Genres:  Alternative RockRock Progressif

Formation:  Adam Warne - chant, claviers, mixage Joey Frevola - guitares, programmation Sam Higgings - chant, guitares, programmation Peter Episcopo - chant, basse Robin Johnson - batterie, percussions

  • 1. Vox Humana
  • 2. Technology Killed the Kids II
  • 3. Cloudburst
  • 4. Persistence of Vision
  • 5. The Lamb, the Badger & the Bee
  • 6. New Paradigm
  • 7. Mind Electric
  • 8. Speak to Me
  • 9. Persistence of Perfection
  • 10. Monster
  • 11. Hounds
  • 12. The Darkness Grove
  • 13. Boiling Point
  • 14. Ego
  • 15. Dilate

Prévu pour début novembre, le nouvel opus de Kyros, un double concept album « Vox Humana » , fait suite à Synaesthesia publié en 2014. Il aura fallu trois ans d’écriture pour composer et enregistrer les 14 pistes présentent sur les deux CD. Leurs influences s’étendent de Depeche Mode à la musique progressive de Marillion et Porcupine Tree en passant par le rock alternatif et moderne de Muse.

les membres actuels de Kyros, Adam Warne au chant, claviers et mixage, Joey Frevola aux guitares et à la programmation, Sam Higgins au chant, guitares et programmations complémentaires, Peter Episcopo au chant et à la guitare basse et Robin Johnson à la batterie et aux percussions. Ils ont bénéficié de l’appui de Raymond Hearne le batteur du groupe de métal progressif « Haken », le mastering a été réalisé par Jens Bogren au Street Studios (Haken, DragonForce et Opeth) en Suède.

Pour commencer un mot sur le graphisme et le packaging de Vox Humana, que l’on doit à l’artiste Matt Verges, sur une idée originale de Adam Warne, Joey Frevola et Matt Verges, l’ensemble fait appel à des graphismes épurés et simplistes s’appuyant sur une palette de couleurs pastels et un thème arborant le contraste entre le passé précaire et le modernisme outrancier des grandes métropoles, un travail très soigné agréable à contempler.

Passée la première écoute de cet album, je peux vous dire que j’ai aimé celui-ci. D’une parfaite homogénéité sur l’ensemble des morceaux, du rock progressif assorti de mélodies atmosphériques, parfois ténébreuses, parfois mélancoliques ponctués de passages survoltés sans jamais tomber dans l’outrance où la facilité. Les titres  qui s’imposent à l’écoute du premier CD s’intitulant « The Création » permettent avec la piste « Technology Killed the Kids II » de se faire une excellente idée du travail effectué par l’ensemble des musiciens aussi bien au niveau des textes avec de superbes parties chantées que de la musique progressive torturée et moderne. Une mélodie carrément hypnotique pour « Cloudburst« , qui profite d’une édition en Maxi-single, plus abordable que le reste du concept pour ne pas dire commerciale, à la fois progressif, alternatif et planant il décolle dès les premières notes. « New Paradigm » la synthèse du rock progressif symphonique, la voix est sensuelle et parfaitement posée sur la mélodie aérienne qui explose sur un final démonstratif où chœurs et guitares s’appuient sur un ensemble d’instruments à vent.

Le deuxième CD prend le titre de  « The Humain Voice« , si le groupe reste toujours dans le même registre, leur musique surprend et gagne en ampleur par quelques titres plus énergiques, comme « Speak to Me«  un instrumental original et percutant aux sons de synthés vintages, « Persistence of Perfection » fluide et travaillée alterne les passages planants et ceux plus énergiques donnant un résultat extrêmement bien orchestré, « Hounds » nous plonge dans une ambiance floydienne et chaotique où la rythmique devient plus présente et appuyée, on vibre à l’écoute de « The Darkness Grove« , une volonté de composition moins élaborée, plus légère, évanescente et pour clore ce superbe concept « Dilate » dans la veine de Muse ne peut laisser insensible.

Au final, « Vox Humana » le sans faute de Kyros ! (Un sacré concurrent avec le double album Haiwaii de Aisles pour le disque du mois d’octobre 2016).


Genres:
  Alternative RockRock Progressif
Visiter le site de Kyros
cette critique a été partagée 0 fois
 400
A propos de

 Gabriel

  (281 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.