Les plus appréciés

Aisles – Hawaii

ParGabriel 10 octobre 20161 Comment
Accueil  /  Rock Progressif  /  Aisles – Hawaii

Aisles

 / Hawaii


(4.5/5)
Label: Presagio Records   
Genre:  Rock Progressif

Formation:  Daniel Baird-kerr (Basse), --- Felipe Candia (Batterie), --- German Vergara (Guitares), --- Juan Pablo Vallejos (Claviers), ---Rodrigo Sepulveda (Guitares), --- Sebastiàn Vergara (Chant)

  • 1. The Poet Part I: Dusk
  • 2. The Poet Part Ii: New World
  • 3. Year Zero
  • 4. Upside Down
  • 5. Ch-7
  • 6. Terra
  • 7. Pale Blue Dot
  • 8. Still Alive
  • 9. Nostalgia
  • 10. Club Hawaii
  • 11. Falling
  • 12. In The Probe

« 4:45 AM » le dernier album en date de Aisles sortie en 2013, que nous avions eu le plaisir de chroniquer dans les colonnes de ProgCritique, était un très bon album mais un peu trop touche à tout, les genres musicaux s’entremêlaient et pour le coup celui-ci manquait d’homogénéité malgré l’excellent niveau des compositions. Pour son nouvel opus Aisles a pris un virage à 90 degrés avec le concept et double album  « Hawaii » , qui narre les difficultés de survie, après la désintégration de la Terre, d’une colonie humaine dans l’espace.

Douze titres pour une durée de 80 minutes répartie équitablement sur deux CD, le pari est osé et ambitieux, mais dès l’écoute de « The Poet Part I: Dusk » et « The Poet Part Ii: New World »  le morceau en deux parties qui ouvre l’album, je suis conquis, une introduction plutôt jazz rock suivit d’ambiances et mélodies feutrées donnent le ton et la ligne musicale du concept.

La suite avec « Year Zero » et « Upside Down » définie la manifestation de l’évolution de Aisles vers un rock progressif raffiné, imaginatif et varié souligné par la voix splendide et aérienne de Sebastiàn Vergara. Avec « Ch-7″ le titre le plus long (12:39 min) le groupe accouche d’un morceau dans la plus pure tradition du rock progressif avec de longues montées en puissance, des rythmes cassés et des parties musicales à la fois rock et planantes. Le deuxième CD s’ouvre sur « Terra » en tous points somptueux, dégageant une douceur envoûtante sur de splendides envolées mélodiques et lyriques, pour finir par un final apocalyptique.  « Pale Blue Dot » confirme la qualité des compositions proposées dans « Hawaii » et le travail de recherche mélodique effectué par les musiciens, pour proposer une composition en tout point sublime sur une trame musicale à la fois complexe et subtile.

Les titres s’enchaînent « Nostalgia »  un condensé d’émotions langoureux bourré de feeling, « Club Hawaii » le single de l’album, plus enlevé révèle un mixage harmonieux entre Styx et Marillion, « Falling »  intermède pianistique et voix haut perché pour un clin d’œil à Freddie Mercury et enfin « In The Probe » introduction à la Floyd et guitares lancinantes pour clore ce superbe Concept.

Les Chiliens de Aisles ont su passer le cap difficile du double concept album avec brio et proposent avec « Hawaii » un tout cohérent et hyper travaillé. Un album à ranger aux côtés de réalisations aussi prestigieuses que « Marbles » de Marillion où « Subterranea » de IQ.


Genre:
  Rock Progressif
Visiter le site de Aisles
cette critique a été partagée 0 fois
 800
A propos de

 Gabriel

  (321 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n’ai cessé d’écouter et d’apprécier ce style musical.
Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

1 commentaire

Laisser un message

Your email address will not be published.