Les plus appréciés

Perpetual Escape – Into my dreams

ParGabriel 16 août 2016Aucun commentaire
Accueil  /  Hard Rock  /  Perpetual Escape – Into my dreams

Perpetual Escape

 / Into my dreams


(4/5)
Label: Autoproduction   
Genres:  Hard RockRock Progressif

Formation:  Laurent Weiss : chant,guitare, ---- Anaïs Sieffert : chant, --- Greg de Frutos : guitare, --- Florian Millot : claviers,batterie, --- Julien Obergfell : basse.

  • 1. Wisdom of a Child
  • 2. Sin Six
  • 3. Outer Heaven
  • 4. These Days
  • 5. Roots Of Mankind
  • 6. The Tale Of The Lost Souls
  • 7. You Are The One
  • 8. Duty Memories
  • 9. Into My Dream

Formé en 2010, Perpetual Escape à publié à ce jour deux albums « Heavy Face (2010) » et « In Search Of Light (2012) » il produit cette année « Into My Dream »  , huit titres mixant rock alternatif et rock progressif.

Ce qui frappe d’emblée c’est bien sûr les échanges entre les deux chanteurs, une voix féminine, Anaïs Sieffert, la nouvelle venue et une voix masculine, Laurent Weiss, qui donnent une couleur particulière à « Into My Dream » et à fortiori une belle personnalité à ce groupe.

Ce nouvel album va encore plus loin et enrichit davantage la palette musicale du groupe pour preuve : « Wisdom of a Child » l’instrumental qui débute l’album rappelle un peu Marillion au niveau du son et de l’ambiance, gardant quand même une certaine originalité, parfois surprenant mais superbement maîtrisé. S’ensuit mon morceau préféré « Sin Six » concis, précis et court, 3,30 minutes d’un rock plus alternatif/hard que progressif, qui hisse, sans être chauvin, haut la main Perpetual Escape au niveau des plus grand, un beau savoir faire !

la suite, même si elle n’est pas du même acabit que les deux précédents morceaux, garde une bonne tenue, on navigue dans des titres comme « Outer Heaven« , d’une actualité malheureuse sur les attentats, dans un rock aux riffs puissants, qui permet à Perpetual Escape d’exprimer son talent avec des changements d’ambiances et de sonorités inventives, cela pourrait devenir pour le groupe sa marque de fabrique.

Pour « These Days » et « Roots Of Mankind » le combo met en avant tout son savoir musical, on passe du rock progressif au hard tout en mêlant les mélodies accessibles et raffinées. On poursuit avec un titre énergique mais classique « The Tale Of The Lost Souls » suivi de la ballade « You Are The One » qui marque le pas malgré une superbe introduction. Puis immersion dans un univers différent avec « Duty Memories » plus direct et percutant il s’agit en effet d’un rock alternatif des plus efficaces.

Si Perpetual Escape s’inscrit plutôt dans un style proche de Porcupine Tree avec des titres efficaces et ramassés, il s’est aussi mettre en relief avec brio les morceaux plus architecturés comme « Into My Dream » longue pièce de plus de 17 minutes qui conclut l’album. Morceau admirablement bien construits et développant un véritable travail d’orfèvre avec des mélodies qui marquent et qui s’intègrent parfaitement à un ensemble bien réfléchi. La démarche « progressive » est bien réelle, la composition sort des sentiers battus sans jamais s’orienter vers la facilité.

Dans l’ensemble cet album est très homogène, pas de grosse déception, tout juste 1/2 morceaux un niveau en dessous, mais rien de grave, les voix sont prenantes et le niveau musical est excellent !


Genres:
  Hard RockRock Progressif
Visiter le site de Perpetual Escape
cette critique a été partagée 0 fois
 700
A propos de

 Gabriel

  (270 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.