Les plus appréciés

Belle évasion !

ParGabriel 24 mai 2016Aucun commentaire
Accueil  /  Atmosphérique  /  Stéphane – Les Amants de l’Oubli

Stéphane

 / Les Amants de l’Oubli


(4/5)
Label: Editions Lalouline   
Genres:  AtmosphériqueRock Progressif

Formation:  Agnès Davan au Violon et Quentin Fauré au Violoncelle Stéphane Piano, Programmation et chant

  • 1. Les amants de l’oubli
  • 2. L’issue
  • 3. L’escale
  • 4. Vertige
  • 5. Plénitude
  • 6. L’issue (chantée)

Troisième EP pour Stéphane Giardina qui oeuvre depuis 2010 dans un registre musical proche de la musique classique et symphonique mais pas seulement !

Un souffle léger et mélancolique se dégage de cet Ep « Les Amants de l’Oubli » tous les titres sont instrumentaux (sauf la reprise chantée de « L’issue ») et bénéficient d’arrangements fins et subtils. Stéphane s’est entouré de Agnès Davan au Violon et Quentin Fauré au Violoncelle pour nous délivrer ces six titres, tous composés, joués (piano) et pour l’Issue chanté par Stéphane.

L’album s’ouvre avec le morceau qui donne le titre à celui-ci, « Les amants de l’oubli » ambiance crépusculaire un piano apaisant, un tissage instrumental des cordes évoquant comme une bise furtive enveloppant des êtres errants dans les oubliettes du passé. Le titre est dédié à Grégoire Delacourt l’auteur de « Les quatre saisons de l’été » qui a inspiré Stéphane pour l’écriture de cette composition et donner un fil conducteur émotionnel à l’ensemble des titres présents sur cet opus.

On retrouve le piano de Stéphane sur « L’issue » qui égrène des accords répétitifs cotonneux, diffus mais en parfaite harmonie avec le violon et le violoncelle, pour une belle échappée, enlevée, tournoyante qui s’efface dans la poussière laissée par nos pas. Finesse et authenticité pour « L’escale » , discrète et vaporeuse comme un mirage inaccessible, le temps passe inexorablement, les instruments à cordes se lamentent et voient disparaître l’inabordable.

« Vertige » ‘un climat oppressant, symphonique, appuyé par les changements de rythmes qui donnent au morceau l’impression d’une évolution musicale perpétuelle et inflexible. Atmosphère en apesanteur pour « Plénitude » titre mélodique et mélancolique, le temps du repos favorable à laisser évader notre esprit est bien là….

La reprise de « L’issue » chantée par Stéphane avec un joli brin de voix, donne par le texte l’éclairage que l’auteur a voulu donner à sa mélodie.

« Les Amants de l’Oubli » servira bientôt de générique sur le prochain film de Seyed Hosseini « Dernier Souffle » et fera partie de la bande originale « Lola et Eddie » .

Une bien jolie route que les six morceaux composés par Stéphane m’ont fait parcourir tout au long de l’écoute de cet EP, l’idéal compagnon pour une évasion salutaire !

Stéphane - Vertige


Genres:
  AtmosphériqueRock Progressif
Visiter le site de Stéphane
cette critique a été partagée 0 fois
 700
A propos de

 Gabriel

  (507 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.