Les plus appréciés

La maturité musicale !

ParGabriel 25 mai 2016Aucun commentaire
Accueil  /  Rock Progressif  /  Marco Ragni – Land Of Blue Echoes

Marco Ragni

 / Land Of Blue Echoes


(4.25/5)
Label: Melodic Révolution Records   
Genre:  Rock Progressif

Formation:  Marco Ragni: vocals, acoustic and electric guitars, keyboards, bass, lap steel guitars, greek bouzuki ----- . Special Guests: Durga McBroom (Pink Floyd): Vocals Peter Matuchniak: Lead guitar Jeff Mack (Scarlet Hollow): Bass Jacopo Ghirardini (Stalag 17): Drums Fernando Perdomo: Lead guitar on “Money doesn’t think Colin Tench (Corvus Stone): Lead guitar on “Between moon and earth Vance Gloster (Gekko Project): Keyboards and Hammond Organ Hamlet (Transport Aerian): Bass on “Queen of blue fires”

  • 1. Between Moon and Earth
  • 2. Horizons
  • 3. Land of Blue Echoes
  • 4. Money Doesn't Think.
  • 5. Canto D'amore
  • 6. Deep Night
  • 7. Beltane
  • 8. Nucleus, Pts. I-III
  • 9. Queen of Blue Fires

Deux ans après le double album « Mother from the sun », Marco Ragni le multi-instrumentiste, publie un album d’envergure « Land Of Blue Echoes » , une nouvelle fois, on ne se refait pas, Marco confirme ses influences musicales passant du rock psychédélique à la Grateful Dead au rock progressif planant du Pink Floyd.

L’album profite de nombreuses collaborations de qualité et notamment la participation de Durga McBroom , choeurs de Pink Floyd et David Gilmour, Fernando Perdomo (Dave Kerzner Band), Peter Matuchniak (Gekko Project), Jeff Mack (Scarlet Hollow), Colin Tench (Corvus Stone), Vance Gloster (Gekko Project), Hamlet (Transport Aerian) et Jacopo Ghirardini (Stalag 17).

« Land Of Blue Echoes » propose un rock progressif inventif, à l’image du morceau « Horizons » qui partant de bases progressives classiques aborde dans son développement des passages jazz-rock et psychédéliques, donnant à la composition une approche musicale moderne et décomplexée. Des passages plus apaisés comme « Land of Blue Echoes » , « Canto D’amore » et « Deep Night » sont parsemés au fil de l’album comme des bulles d’oxygène afin que nous puissions reprendre notre souffle et aborder en tout décontraction les pièces maîtresses de cet album.

Le vaporeux « Beltane » et surtout la longue suite de 22,46 minutes de « Nucleus, Pts. I-III » qui s’ouvre avec le chant de Durga McBroom nous amènera au nirvana des sensations auditives, longue suite où les thèmes musicaux tel un patchwork des plus complexes s’enchaînent en une fondue harmonieuse, Marco Ragni nous dévoile des talents indéniables de compositeur affirmé qui  à su transcender les diverses influences dont il était empreint.

« Queen of Blue Fires » cette ballade clôt cet opus en nous faisons voguer vers des horizons bornés de romantisme, une touche finale sensuelle et spirituelle.

Un album aventureux mais cohérent, Marco Ragni avec « Land Of Blue Echoes » propose un bel album de rock progressif à son image, un artiste qui a atteint sa maturité musicale.


Genre:
  Rock Progressif
Visiter le site de Marco Ragni
cette critique a été partagée 0 fois
 600
A propos de

 Gabriel

  (384 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.