Les plus appréciés

Thibault Maurin – ABOVE

ParGabriel 22 février 2016Aucun commentaire
Accueil  /  Métal Progressif  /  Thibault Maurin – ABOVE

Thibault Maurin

 / ABOVE


(3.25/5)
Label: Autoproduction   
Genres:  Métal ProgressifPost RockRock Progressif

Formation:  Thibault Maurin : multi-instrumentiste

  • 1. Light
  • 2. Cities in the Sky
  • 3. Astronaut Child
  • 4. Interlude
  • 5. Grand Nebula

Une courte chronique pour la sortie de l’EP ABOVE de Thibault Maurin, un jeune guitariste de 24 ans originaire du-Puy-en-Velay, Il est également membre du groupe de heavy français Heavylution. ABOVE est le premier projet du guitariste uniquement instrumental, mettant la guitare en avant, il se compose de cinq titres qui abordent plusieurs genres musicaux, le rock progressif, la fusion et le djent.

Dans cet album, Thibault adopte une approche plus mature de la musique que ne laisse supposer son jeune âge et sa courte expérience, il crée une combinaison de mélodies accrocheuses, il dégage aussi une puissance brute sur plusieurs titres.

Le titre d’ouverture de l’album « Light » contient quelques riffs Massifs, la ligne de guitare qui sert de fil conducteur tout du long illustre bien l’agilité de Thibault sur le manche.

Beaucoup de substance pour « Cities in the Sky » très mélodique et créatif, puis de l’émotion pure dans « Astronaut Child » atmosphérique et swinguant. Magnifiquement ciselé et attendrissant « Interlude » explore le terrain de la finesse mélodique. Le dernier titre, sans doute la pièce de résistance, « Grand Nebula » est à mon avis le plus intéressant, dégageant un développement musical inventif.

Le petit moins, un son un peu enfermé, autoproduction oblige, mais Thibault Maurin est un guitariste talentueux, et au final  ABOVE est un premier essai réussi. Pas plus de 21 minutes de musique c’est Bien trop court à notre goût, à quand la suite ?


Genres:
  Métal ProgressifPost RockRock Progressif
Visiter le site de Thibault Maurin
cette critique a été partagée 0 fois
 600
A propos de

 Gabriel

  (281 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.