Les plus appréciés

A ciel ouvert !

ParGabriel 15 janvier 2016Aucun commentaire
Accueil  /  Rock Progressif  /  The SKYS – Journey Through The Skies
Album
du mois

The SKYS

 / Journey Through The Skies


(4/5)
Label: Autoproduction   
Genre:  Rock Progressif

Formation:  Jonas Čiurlionis– vocals and lead guitar. Božena Buinicka – keyboards and vocals. Aleksandr Liutvinskij– rhythm guitar. Justinas Tamaševičius– bass. Ilja Molodcov - drums.

Relativement méconnu en France The SKYS est un groupe de rock progressif Lituanien,  se situant, en ce qui concerne ses influences musicales, entre Pink Floyd pour ses ambiances atmosphérique et planantes et Jane, Eloy ou Novalis pour le côté un peu plus pêchu de leur rock.

Le groupe a réalisé quatre albums: “Civilized” (1997), “Dreams” (1999), “Postmodern Game” (2004) and “Colours of the Desert” (2011).

« Journey Through The Skies » est leur cinquième et dernier album. Il à été enregistré aux studios Mamas (Vilnius, Lituanie) et Liscombe Park (Londre, UK) réputés pour avoir accueilli, Uriah Heep et Asia. L’ingénieur du son Steve Rispin est réputé pour avoir travaillé pour, Tina Turner, Elton John, Asia, Tankard, etc.

Cet opus de 12 titres semi-conceptuel traite de l’envie de s’évader de ce monde (et on peut le comprendre !), si bien illustré par la pochette et le livret magnifique du CD, qui nous ramène au milieu des années 70, quelque chose dans la musique nous le rappelle également.  Il est agréable d’entendre un album avec une production moderne, toutefois orienté par les expériences du  passé. Ce disque est un véritable trésor, la plupart des titres sont lents et mélodiques. Les structures des titres sont simples et comme dans la plupart des albums de The SKYS, la qualité de la musique reste élevée tout au long de l’album. Il y a des points forts, comme le morceau d’introduction «On Saturday of the Spring» et les envolées Floydiène des guitares et de la voix de Jonas Čiurlionis, la douceur exquise de «The Rain», l’instant magique dégagé par la douce mélodie de « Take a Look Inside« , interprété en duo par Bozena Buinicka et Jonas.

« Should Stop Now » où intervient la guitare de Snowy White et le saxophone de Robert Townsend un titre que ne renierait pas Roger Water. « Virtual Réality » morceau en apesanteur, transcendé par le sax de Darius Kodikas  et bien sûr, «Dream» et « Love of life » les deux titres les plus symphoniques et ambitieux de l’album .

La musique de The SKYS légère et aérienne nous transporte et nous fait rêver, à déguster sans modération !


Genre:
  Rock Progressif
Visiter le site de The SKYS
cette critique a été partagée 0 fois
 800
A propos de

 Gabriel

  (448 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.