Les plus appréciés

Une imbrication des genres !

ParGabriel 4 janvier 2016Aucun commentaire
Accueil  /  Rock Progressif  /  Hats Off Gentlemen It's Adequate – When the Kill Code Fails

Hats Off Gentlemen It's Adequate

 / When the Kill Code Fails


(3/5)
Label: Autoproduction   
Genre:  Rock Progressif
  • 1. When the Kill Code Fails
  • 2. Broken Wave
  • 3. Layers
  • 4. Connections
  • 5. Head in a Jar
  • 6. Link
  • 7. Going Down
  • 8. I Still Remember You
  • 9. My Clockwork Heart
  • 10. Freerunning
  • 11. Solace
  • 12. Glass Lithium
  • 13. Alive

Hats Off Gentlemen It’s Adequate, la coque faire valoir pour le multi-instrumentiste Malcolm Galloway, publie « When the Kill Code Fails ». Cet album concept narre l’histoire d’une intelligence artificielle qui a pour mission de sauver la civilisation. « When the Kill Code Fails » est le deuxième album du Britannique.

Difficile de décrire la musique de « When the Kill Code Fails » tant les titres de ce concept, abordent des genres différents, qui vont de David Gilmour, Marillion, pour la partie rock progressif, à Brian Eno, voire Jean Michel Jarre ou Tangerine Dream pour les titres instrumentaux, purement électroniques.

Un travail ciselé qui participe à l’alchimie de cet album. Il permet, par le mix des alternances, des titres chantés et ceux instrumentaux, de tenir l’auditeur attentif, sans lasser.

« When the Kill Code Fails » une étincelle pour démarrer, longue litanie à l’atmosphère lourde, les titres s’enchaînent, les synthétiseurs utilisés parcimonieusement colorent par touches délicates chaque titre comme « Broken Wave » aux structures sombres. Malcolm Galloway poursuit sa quête dans le reste de l’album. Arrive « Layers »  au son intense et révolté, puis « Connections » instrumental aux saveurs électroniques des années 70.

Petit à petit, tout prend forme, le projet est compact, empli de claviers et synthés, ils sont omniprésents et servent à amplifier l’atmosphère oppressante du disque.

Chaque titre s’imbrique, les rock énergiques comme « Head in a Jar » , « Going Down » , « My Clockwork Heartavec » et « Alive » , puis les mélopées synthétiques « link » , « Freerunning » et « Glass Lithium » , ou plus planantes comme « Solace » .

Une belle découverte que Hats Off Gentlemen It’s Adequate un groupe original et attachant, « When the Kill Code Fails » malgré la diversité des thèmes musicaux conserve une belle unité.


Genre:
  Rock Progressif
Visiter le site de Hats Off Gentlemen It's Adequate
cette critique a été partagée 0 fois
 400
A propos de

 Gabriel

  (428 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.