Les plus appréciés

Groupe Français talentueux

ParGabriel 29 janvier 2016Aucun commentaire
Accueil  /  Rock Progressif  /  Alternative Rock  /  DARIA – Impossible colours

DARIA

 / Impossible colours


(4/5)
Label: Arctic Rodeo Recordings   
Genres:  Alternative RockRock Psychédélique

Formation:  Mat Gaz : Batterie, percusions, claviers, vocaux - Germain Kpakou : Basse, vocaux - Etienne Belin : Guitares, vocaux - Camille Belin : Chant, guitare.

  • 1. Past / Simple
  • 2. Margins
  • 3. February
  • 4. A Quiet Anarchy
  • 5. Impossible Colours
  • 6. A Tired Hand
  • 7. Suspension Of Disbelief
  • 8. The Ghost In The Mahine
  • 9. Inner Dialogue
  • 10. I Live In Scottish Castle
  • 11. Coup De Grace
  • 12. Empirical Dismay

Aprés quinze années d’existence la formation Angevine DARIA publie son quatrième album « Impossible Coulors » . Le groupe est fortement marqué au début de sa carrière par des groupes américains comme les Thugs, Foo Fighters, et Fugazi. Ces fortes influences présentes sur les trois premiers efforts du combo, vont au fur et à mesure s’estomper pour que DARIA dégage au fil du temps sa propre personnalité.

Dès lors, « Impossible Coulors » va se démarquer de ses prédécesseurs et prendre sa propre voie, Il y a des airs originaux très accrocheurs, dont la plupart dépassent les choix simples et classiques qui étaient dans les habitudes de DARIA .

Le premier single enthousiaste et racé « Margins » un délicieux titre rock, donne d’entrée de jeu des indications quant à la qualité des compositions présentes sur cet album, et effectivement tout s’enchaîne de manière évidente sans forcer le trait.

Alors déboule dans nos oreilles une magnifique collection de délicieux titres classiques Alt-rock/pop-rock à la manière d’un Nada Surf et parfois même pour les parties les plus intimes Beirut.

Chaque titre est entraînant, fort et donne envie de taper du pied, de l’ouverture  « Past/Simple » au remuant « February » en passant ensuite par le plus pop-rock « A Quiet Anarchy » .

Le morceau « Impossible Colours » , qui donne son titre à l’album, est un autre petit bijou doté d’une poignante progression mélodique.

Le meilleur est pour la fin avec « A Tired Hand » et le formidable « Empirical Dismay » de plus de 9 min longue mélopée au rythme lourd et appuyé.

Pour résumé, l’intégralité de « Impossible Coulors » est une Explosion de morceaux brillants, agréables, confirmant que DARIA est un groupe Français talentueux qui sait se renouveler.


Genres:
  Alternative RockRock Psychédélique
Visiter le site de DARIA
cette critique a été partagée 0 fois
 600
A propos de

 Gabriel

  (281 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.