Les plus appréciés

Bruits de rêves

ParGabriel 3 novembre 20151 Comment
Accueil  /  Atmosphérique  /  Ewian – We Need Monsters

Ewian

 / We Need Monsters


(4.25/5)
Label: We Need Monsters   
Genres:  AtmosphériquePost Rock

Formation:  Ewian Christensen (Vocals, Claviers, Soundsystem). Jannis Körfer-Peters (guitare, chant).

  • 1. Ticket from Kingdom Come
  • 2. BeautifulLie
  • 3. Star
  • 4. Song For The Psychonauts
  • 5. SweetSwan
  • 6. Monster
  • 7. Quiet Like In Heaven
  • 8. Some Day
  • 9. Fragile Ghost
  • 10. Love

Ewian est un duo originaire de Köln, en Allemagne, composé de Ewian Christensen et Jannis Körfer-Peters. « We Need Monsters » est leur deuxième publication, après « Good Old Underground ».

D’abord, un mot sur la pochette de l’album, plutôt ‘Gore’, qui ne passera pas inaperçue chez les disquaires, mais nous met directement dans l’ambiance cauchemardesques des « Bruits de Rêves », un terme donné par le groupe lui-même.

Une parfaite continuité de l’image au musical avec « Ticket from Kingdom Come« , le mal-être hors du temps, sans jamais tomber dans la facilité une mélodie sombre et atmosphérique, des paysages glacés.

Les claviers cristallins renforcent l’ambiance introspective de « beautiful Lies« , le début de la piste est assez froid, sombre, ponctué de chants lancinants qui se rythment rapidement.

Mélange pop et rock un morceau qui lorgne vers Radiohead et Grandaddy, « Star« , nous illumine, comment rester insensible à la mélopée hypnotique et métaphysique de la mélodie.

Une notion de rythme pour « Song For The Psychonauts » et ses thèmes récurrents, « Sweet Swan » qui  interpelle par ses phrasés syncopés.

Complainte au clair de lune, pour nuit de cauchemars, avec « Monsters » balade langoureuse et poignante. « Quiet Like In Heaven » le calme retrouvé, piano bastringue, la guitare de Jannis Körfer-Peters aux cordes pincées, accompagné des chœurs de morts vivants.

« Some Day » transition vaporeuse vers « Fragile Ghost » bourré d’émotion et chanté par Ewian Christensen de manière plaintive et déchirante.

Une ballade sensuelle, « Love » clôt cet opus, tout en délicatesse et émotion.

Chaque piste est unique et forte, certaines d’entre elles frisent la perfection (Star, Quiet Like In Heaven). « We Need Monsters » on ne se lasse pas de l’écouter.


Genres:
  AtmosphériquePost Rock
Visiter le site de Ewian
cette critique a été partagée 0 fois
 400
A propos de

 Gabriel

  (281 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

1 commentaire

Laisser un message

Your email address will not be published.