Les plus appréciés

Le résultat est intéressant !

ParGabriel 14 octobre 2015Aucun commentaire
Accueil  /  Rock Progressif  /  Alternative Rock  /  The Orange Constant – Time To Go

The Orange Constant

 / Time To Go


(3/5)
Label: Autoproduction   
Genres:  Alternative RockRock psychédélique

Formation:  Andrew Brantley -Vocals/Guitar/keyboards. Nickalous Benson - Vocals/Guitar. Lee Guentert - Drums. Will Goggans- Bass.

  • 1. Emily
  • 2. Good Intention
  • 3. Cannonball
  • 4. So Young, So Old
  • 5. Mask
  • 6. Squid
  • 7. Breeze
  • 8. House of Shutters
  • 9. Southern Snow
  • 10. Ask Me to Jump

« The Orange Constant » formé en Septembre 2012, publie son premier EP en Mars 2014. Un an plus tard, le groupe enregistre « Time To Go« , à Athens en Géorgie, avec aux manettes John Keane (REM, Widespread Panic) ingénieur du son.

L’album de dix chansons a été officiellement lancé le 19 Juin, 2015.

« Time To Go » brille par l’élégance de ses compositions, les mélodies sont dépouillées, une ambiance psychédélique typée années 70, bien sympathique ce dégage de l’ensemble.

« The Orange Constant » privilégie son côté mélodique, comme pour le tire « Emily » et son gimmick à la guitare qui saura charmer vos oreilles. « So Young, So Old » rock direct, tout en restant subtil et raffiné. Rythmique reggae et harmonies de guitares captivantes pour « Mask« . Basse de plomb pour « Cannonball » plus ramassés et rentre dedans. le très rock’n’roll « House of Shutters » et sa rythmique implacable. Un peu plus jazzy et bluesy « Southern Snow » aux sons de guitares Incontournables.

Le versant progressif est abordé avec les deux morceaux fleuve que sont « Good Intention » et « Ask Me to Jump » ainsi que le sautillant « Breeze » et l’instrumental « Squid » où s’exprime pleinement la virtuosité musicale du groupe.

The Orange Constant »  avec « Time To Go » puise jusqu’à satiété les variantes sonores de notre histoire musicale. Le résultat est intéressant que demander de plus ?


Genres:
  Alternative RockRock psychédélique
Visiter le site de The Orange Constant
cette critique a été partagée 0 fois
 600
A propos de

 Gabriel

  (385 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.