Les plus appréciés

Atmosphère lourde !

ParGabriel 27 octobre 20151 Comment
Accueil  /  Post Rock  /  Aronora – Escapology

Aronora

 / Escapology


(2.5/5)
Label: Autoproduction   
Genres:  Post RockRock Progressif

Formation:  Ben Cameron - Vocals, guitars and keyboards Chris Cameron - Drums and percussion Ben Croxford - Bass Netanel Koles - Guitars

  • 1. Vote 1- Anything Else
  • 2. Fake Escape
  • 3. Disengage
  • 4. Set To Fail
  • 5. Drifting Into Insecure
  • 6. One Day We'll Go
  • 7. 07 This Is Anywhere
  • 8. An Hour Lifetime, A Decade An Instant
  • 9. Set To Fail (Single Edit)

Aronora est un groupe de Rock Progressif de Melbourne, basé en Australie et à Londres, au Royaume-Uni. En 2009 Aronora  a publié un EP éponyme, de 7 titres. Depuis 2014, le groupe  travaille sur leur premier album, nommé Escapology sorti le 30 septembre de cette année.

« Anythink else » : Instrumental dans la lignée du groupe Camel, guitares Fuzz et limpidité de la trame mélodique. « Fake escape » : Voix caverneuses, rythmique dense, guitares lourdes. « Disengage » : Ballade, l’atmosphère se fait plus légère. « Set to fail » : Dissonance des instruments retour au bon temps du psychédélisme. « Drifting Into Insecure » : Intermède orientalisant. « One Day We’ll Go » : Titre arabisant lancinant, flûte ensorceleuse, charmeuse de serpents, traîne un peu en longueur. « This is anywhere » : introduction jazzy, ambiance de plomb, orientation celtique, solo de guitare lumineux jaillissant vers la fin du morceau. « An Hour A Lifetime, A Decade An Instant » : Arpèges acoustiques sur guitare plaintive, le titre déroule sa mélopée tout en apesanteur. comme une délivrance, le piano venant appuyé la mélodie de notes célestes, un air du groupe allemand « Jane ».

Album assez sombre dans l’ensemble, mais qui arrive à tirer son épingle du jeu, par la qualité des compositions et le professionnalisme de ses musiciens. le seul petit reproche serait la durée des titres dans l’ensemble beaucoup trop long.


Genres:
  Post RockRock Progressif
Visiter le site de Aronora
cette critique a été partagée 0 fois
 300
A propos de

 Gabriel

  (537 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

1 commentaire

Laisser un message

Your email address will not be published.