Les plus appréciés

Pop-rock progressif hyper mélodique.

ParGabriel 6 septembre 2015Aucun commentaire
Accueil  /  Rock Progressif  /  Crossover Prog  /  Built for the Future – Chasing Light
Album
du mois

Built for the Future

 / Chasing Light


(5/5)
Label: Autoproduction   
Genres:  Crossover ProgRock Progressif

Formation:  Patric Farrell ( chœurs, guitares, basse, claviers, batterie et programmation.). Kenny Bissett (chant). Dave Pe ña et Chris Benjamin (guitares). Imaya Farrell (violon, alto et violoncelle).

  • 1. Arrive
  • 2. Radiowave
  • 3. Lightchaser
  • 4. Speed of the Climb
  • 5. Build for the Future
  • 6. Burning Daylight
  • 7. Walls
  • 8. Running Man
  • 9. The Siren Will
  • 10. Staring at the Sun
  • 11. Samsara
  • 12. The Great Escape

Built for the Future est originaire de San Antonio au Texas. Ils se définissent comme un groupe de Crossover-Progressif / alternatif. Leurs références sont, RushYesGénésis, mais aussi des groupes plus récents comme spock’s beard, Porcupine tree, The Flowers king.

Le groupe est composé de  Patric Farrell (chœurs, guitares, basse, claviers, batterie et programmation.) et Kenny Bissett  (chant). « Chasing Light » est leur premier album. Ont également participé à l’enregistrement ; Dave Pe ña et Chris Benjamin (guitares) et  Imaya Farrell  (violon, alto et violoncelle). « Le groupe combine la dynamique de la musique progressive avec l’accessibilité de la chanson pop rock mélodique »

« Arrive »  une introduction au piano, une voix proche de Paul McCartney, une mélodie évanescente sur la moitié du titre, un riff de guitare énergique relance la deuxième partie du morceau avec un rock plus conventionnel. « RadioWave » plutôt Cold Wave, guitare et basse entremêlées, solo de synthés, plus tout à fait dans l’air du temps, mais garde un certain charme. « Lightchaser » réussite incontestable de l’album, un titre mid-tempo, ligne de guitare inspirée (proche de CAMEL) voix monocorde, synthés années 80, mémorisable sans effort, efficace à tout point de vue. Remontée dans le temps avec « Speed Of The Climb »,  claviers sautillants, mélange improbable entre Yes (pour le final) et Gary Numan, une qualité de composition sans faille. Ambiance sombre pour « Built for the Future » batterie toute en retenue, la voix feutrée de Kenny Bissett ajoute à la mélancolie de l’ensemble, des paroles qui nous posent des questions sur l’essentiel « Construire pour l’avenir, rompre avec le passé …. »  ? Imparable. « Burning Daylight «  rock plutôt classique, toujours d’un bon niveau de composition. Un titre Rock Progressif, proche de ce que pourrait faire de mieux Alan Parson,  « Walls »,   peaufiné et raffiné c’est ce qui le caractérise le plus. Le morceau le plus accrocheur de l’album. « Running Man » introduction sur un rythme binaire mécanique, une ligne de basse convaincante une ligne harmonique toujours aussi remarquable.« The Sirène Will » et « Staring at the Sun » pop-rock lyrique, orchestrations dans le style des années 70.

La guitare acoustique ouvre « Samsara », titre lorgnant du côté d’un rock progressif proche de RPWL, avec des changements de tempo et d’ambiances plutôt réussis. « The Great Escape » pièce ambitieuse de plus de 12 minutes, atmosphère CAMEL, envolées symphoniques belles et majestueuses,  guitare tricotant sur des nappes de claviers vaporeux, mélodie sublime, à écouter en boucle !

Grande réussite pour cet  album pop-rock progressif hyper mélodique.

L’album est dédié à Chris Squire (YES) ‘The Fish »


Genres:
  Crossover ProgRock Progressif
Visiter le site de Built for the Future
cette critique a été partagée 0 fois
 400
A propos de

 Gabriel

  (305 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n'ai cessé d'écouter et d'apprécier ce style musical. Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.