Les plus appréciés

Leur propre style...

ParGabriel 31 mai 2015Aucun commentaire
Accueil  /  Rock Progressif  /  Advent Horizon – Stagehound

Advent Horizon

 / Stagehound


(3.5/5)
Label: Autoproduction   
Genre:  Rock Progressif

Formation:  guitariste et chanteur Rylee McDonals, Lévi Benjamin SHELL à la guitare et au chant. Cason BOIS et Mike Lofgreen, le bassiste et le batteur,

  • 1. Invasion Theorem
  • 2. Motion
  • 3. Diary
  • 4. Down the vine
  • 5. The Dying Blue
  • 6. Magic chef
  • 7. Océans
  • 8. Wilted grace
  • 9. Midweek Maniac
  • 10. Serpentine
  • 11. Sanctuary

Il est regrettable que ce groupe ne soit pas davantage connu sur l’hexagone. Avec ce deuxième opus Advent Horizon nous gratifie d’un album monstrueux. Mixant les influences, en passant de Led Zeppelin à Porcupine Tree et rajoutant de ci de là une pincée de Rush.

Stagehound dégage une énergie peu commune avec un mur de guitares qui entoure l’auditeur pour le conduire à travers 11 pistes énormes Alternative & Progressive… et ce n’est pas tout.

On est immédiatement dans le bain avec le premier titre  « Invasion Théorem »« . le jeu de guitare de Levi benjamin Shell est une combinaison parfaite pour faire passer l’énergie qu’exhale la composition.

« Motion » morceau plus Rock Progressif avec une rythmique endiablée  nous fait découvrir les talents du batteur Mike Lofgreen qui assure tout du long.

Une super composition « Diary » avec la voix de Rylee McDonald qui permet de faire décoller le morceau, par la justesse et l’émotivité qu’elle dégage. Le suivant « Down The Vine » dévoile le côté yessien de la bande, un solo de guitare digne de Steve Howe une basse tenue par Cason Bois que ne renierait pas Chris Squire et une multitude de breaks; un grand titre.

« The Dying blue » beaucoup plus classique dans la forme, un Hard rock-Blue, fait retomber le soufflet, « Magic Chef » un instrumental aux rythmes syncopés et grosses guitares fait passer à un niveau encore plus élevé, suivi de « Océans » une balade langoureuse  confirme le talent du chanteur Rylee McDonald.

« Serpentine » une longue suite hyper mélodique, progressive douce et violente à la fois avec un final inspiré d’un des meilleurs RUSH.

« Sanctuary » un nouvel instrumental clôt l’album en douceur.

Il n’y a pas un seul raté, Advent Horizon a bien son propre style distinctif, à découvrir


Genre:
  Rock Progressif
Visiter le site de Advent Horizon
cette critique a été partagée 0 fois
 100
A propos de

 Gabriel

  (321 Critiques)

C’est en 1971 après avoir écouté Aqualung le quatrième album studio du groupe de rock Jethro Tull, que j’ai découvert le rock progressif. Ce fut une révélation et depuis je n’ai cessé d’écouter et d’apprécier ce style musical.
Partager ma passion à partir de ce site m’a semblé comme une évidence. Il va me permettre de vous tenir au courant de mes coups de cœur et découvertes, pour la plupart récentes, sans renier toutefois les albums des groupes plus anciens qui ont marqué ces cinquante dernières années.

Laisser un message

Your email address will not be published.